Nicolas Titeux

Ingénieur du son | Sound designer
Compositeur

Le son de la lumière

par | 5 mai 2020

Les sound designers de films et de jeux vidéo doivent souvent inventer des sons pour évoquer des créatures et des phénomènes qui n’existent pas : la magie, les fantômes, les monstres, les extra-terrestres, etc.

On a aussi besoin de créer des sons pour accentuer certains phénomènes qui sont muets dans la réalité, comme la lumière.

 

light sound design

Une vue de l’esprit

 
Le reflet du soleil dans un miroir, un rayon laser ou une étoile qui brille sont souvent soulignés par des effets sonores au cinéma. D’un point de vue scientifique, la lumière est une onde électromagnétique et ne peut en aucun cas donner naissance à du son. Mais grâce à son imaginaire sonore, le spectateur d’un film accepte volontiers le contraire. Le son peut alors attirer l’attention ou rendre extraordinaire un effet visuel banal.

Créer ce type de son est un défi pour les designers sonores car il n’en existe aucune référence réelle. Les seuls exemples que nous connaissons sont issus de la fiction et de l’imaginaire collectif. Un seul impératif : que le spectateur y croie. C’est l’émotion liée à l’interaction entre perception auditive et visuelle qui guident la création sonore.
 

Exemple de sound design

 
La perception du son est subjective. C’est pourquoi on emploie parfois des adjectifs un peu abstraits pour décrire les sons. Ces mots peuvent appartenir au champ lexical de la vision : brillant, flou, coloré, cristallin, lumineux. L’idée de lumière est associée à quelque chose d’assez pur et léger, donc plutôt aigu. Les basses fréquences ramènent généralement à une sensation lourde, terrestre ou à absence de lumière.

Pour illustrer la lumière avec des sons, on peut s’inspirer de ce qui la provoque. Par exemple, l’idée de reflet est associée au miroir, et les miroirs sont généralement fabriqués en verre. Ce qui fonctionne car le son du verre est plutôt pur et aigu.

Voici une première approche de sound design assez simple. J’enregistre d’abord le tintement d’un verre. Puis j’en extrais le timbre et je le mets en forme avec une enveloppe ADSR très douce. En enlevant ainsi l’impact, le son parait plus abstrait et plus léger. J’accorde ensuite l’effet sonore dans une tonalité plus brillante.

Le son du métal fonctionne aussi pour signifier la lumière. Quand on pense métal, on peut aussi penser : argent, platine, or, acier chromé, fer rouge, etc. D’ailleurs il existe beaucoup d’objets en métal dont le son est décrit comme lumineux : les clochettes, les grelots, les couverts, les carillons.

Pour le sound design du jeu vidéo Ghost of a Tale, j’ai créé un effet sonore pour accompagner la présence et la disparition d’un spectre. C’est un son composite au caractère unique. Il contient des éléments de voix chuchotées qui donnent de la vie au fantôme, et des sons qui évoquent la lumière, principalement créés avec du verre et du métal.

 

Voici un exemple de son de lumière que je trouve particulièrement réussi. Le jeu Ori and the Blind Forest (et plus récement Ori and the Will of the Wisps), produit par Microsoft studios contient une bande son riche et magnifiquement réalisée par Andrew Lackey et son équipe. Dans la bande annonce, on voit apparaitre un phénomène mystérieux, à la fois lumineux et magique. Derrière l’apparente simplicité de ce son se cache un travail de sound design précis. C’est un son assez riche qui est composé de plusieurs couches, dont une “métallique” et une “cristalline”. Écoutez comment le son évolue et comment il accompagne le mouvement.