Nicolas Titeux

Ingénieur du son | Sound designer
Compositeur

Le rôle du son en motion design

par | 17 octobre 2020

Le motion design est une discipline relativement récente consistant à créer des œuvres visuelles en mouvement. On l’utilise pour réaliser des identités visuelles, des logos animés, des outils didactiques, des publicités, des habillages… Le son joue un rôle très important dans l’impact du motion design. Voyons cela en détail.

 

sound design for motion design

Crédibiliser l’image

 

Dans notre vie de tous les jours, la plupart des actions génèrent du son. La preuve : il faut beaucoup d’effort si l’on veut rester parfaitement silencieux pendant un moment. Notre cerveau est habitué à entendre. Il est donc peu naturel de ne pas associer de son à un mouvement.

Les réalisateurs l’ont bien compris. C’est pour cette raison qu’on retrouve souvent au cinéma des sons qui n’existent pas dans la réalité mais qui fonctionnent très bien avec l’image, comme les sons dans l’espace.

L’ajout d’un son pertinent, travaillé et bien choisi ajoute une vérité à l’image et augmente fortement son impact. Son absence peut générer une sensation de frustration et être perçue comme un problème technique.

Il est également important de s’adapter au style visuel que l’on illustre. Dans l’exemple suivant, le son accompagne à la fois le processus graphique grâce à un son de griffonnage et donne de la matière aux éléments importants présents dans l’image (ordinateur, lampe, plante).

 

Attirer l’attention sur des points précis

 

Quand un plan contient beaucoup d’éléments visuels en mouvement, il est difficile de prédire comment l’œil et le cerveau vont les interpréter. Le travail du son permet de mettre en relief ceux qui sont importants de manière efficace et subtile. La bande-son aide ainsi à la bonne compréhension du message.

Dans cet exemple, il fallait que le spectateur soit attentif aux noms des différents cépages qui apparaissent sur la carte. Or, l’oeil est plutôt attiré par le bus qui avance, car il est déjà présent dans le plan précédent. J’ai choisi d’ajouter des petites percussions synchronisées avec l’apparition des noms pour mettre ces derniers en relief. Ces effets sonores sont dans le même esprit que la musique, pour renforcer la cohérence de la bande-son.

Apporter du sens à une image implicite

 

En motion design, on utilise parfois des formes géométriques simples. Le son permet d’expliciter ce que l’on voit. La compréhension du spectateur est assurée par l’emploi d’un effet sonore adéquat.

Voici un exemple : un simple disque blanc en mouvement. Observez comment les différents bruitages modifient la perception de cette séquence visuelle. Vous verrez tour à tour une balle de basket, une balle de tennis et d’autres choses…

Garantir un rendu professionnel

 

Le motion design et les films d’animations adoptent parfois des rendus visuels très particuliers. Il peut s’agir de dessins, de formes simples, de couleurs, de pâte à modeler, d’origamis. Quel que soit le style graphique choisi, le spectateur le percevra comme un parti pris visuel, et de fait l’acceptera immédiatement.

Mais notre cerveau est beaucoup moins souple en matière de son. Une bande son simpliste, une synchro image-son approximative, un son mal défini ou une prise de son lointaine : rien de tout ça ne peut être perçu comme un parti pris artistique. Au contraire, ce sera ressenti comme un défaut et empêchera le spectateur d’adhérer du film.

Voici les principaux critères de qualité d’une bande-son :

 

  • La qualité des sons (timbre, absence de parasites et de bruit de fond, etc.)
  • La clarté des intentions dans le choix des sons, clairs et compréhensibles.
  • La pertinence des sons choisis par rapport à l’image.
  • L’équilibre des sons et la richesse spectrale.
  • Le rythme.
  • Le mixage et notamment l’équilibre voix/musique (la voix doit toujours être parfaitement intelligible).
  • Le synchronisme image/son.
  • Le souci du détail (ne pas négliger les petits sons et les ambiances).
  • La dynamique.

Apporter une identité

 

 Au même titre que l’identité visuelle, l’identité sonore est extrêmement importante. Elle assure que le film se démarque et laisse un souvenir durable au spectateur. Elle prolonge de manière inconsciente l’impact de l’image. Certains films comme Star Wars possèdent une identité sonore si forte, qu’elle a même modifié la manière de concevoir le son au cinéma.

En publicité, on parle plutôt d’identité musicale. Qui n’a pas en tête les jingles publicitaires de notre enfance ? Ces courtes mélodies, lorsqu’elles sont bien conçues, gravent une marque dans notre esprit, parfois pour très longtemps.

 

Photo credit : freepik