Nicolas Titeux

Ingénieur du son | Sound designer
Compositeur

Créer une attaque d’abeilles

par | 7 avril 2020

Comment créer le son d’un essaim d’abeilles qui attaque? Vous ne vous êtes jamais posé la question ? Bizarre…

Créer une attaque d’abeilles

L’énoncé

 
Dans le jeu vidéo Ghost of A Tale, le personnage, Tilo, une mignonne petite souris, peut interagir avec une ruche d’abeilles. Il peut notamment la faire tomber, déchainant la colère des habitantes, pour faire fuir certains ennemis.

J’ai dû fabriquer des sons correspondant à plusieurs situations. Un bourdonnement paisible, un son d’abeilles affolées lorsque la ruche tombait, et un son d’attaque, si Tilo s’en approchait.

On pourrait penser que la solution la plus simple consiste a enregistrer un véritable essaim d’abeilles. Seulement ça pose quelques problèmes :

– Il est difficile d’en trouver à enregistrer, car l’essaimage est un phénomène assez rare, d’autant que les abeilles ont tendance à disparaitre.

– C’est un son assez monotone et pas très significatif d’une « humeur » des abeilles.

– Comment rendre les 3 sons suffisamment distincts dans le jeu?

– Accessoirement on peut se faire piquer.

 

swarm of bees
sound design essaim abeilles pour jeu vidéo

Fabrication du son

 
J’ai commencé par enregistrer des abeilles individuellement avec un micro directif, appelé aussi micro canon. Aucun risque de piqure si on capture le son d’une abeille isolée.
Ensuite je me suis assuré d’avoir une grande palette de sons : des vols stationnaires, des aller-retours et des passages très proches du micro. Ces derniers, très dynamiques, donnent l’impression qu’une abeille attaque au visage.

J’ai ensuite fabriqué les sons du jeu.

Pour la version calme, j’ai assemblé des sons d’abeilles en vol stationnaire pour obtenir un vrombissement régulier.

Lorsque la ruche tombe, j’ai utilisé des sons d’abeilles en mouvement, et des ambiances stéréo. On a soudain l’impression que l’essaim enveloppe le personnage.

Pour l’attaque, j’ai utilisé des passages d’abeilles très proches du microphone.

Fabriquer ces sons d’insectes a demandé un travail de fourmi. J’ai dû superposer et mixer des dizaines de couches pour que l’illusion d’une nuée soit convaincante.

J’ai aujourd’hui à ma disposition un outil génial, utilisé par de nombreux studios hollywoodiens, qui permet d’automatiser la fabrication de ce genre de sons. Il s’agit de Sound Particles, que j’ai aussi utilisé pour un concours de sound design.

A partir de plusieurs échantillons (ou samples), ce plug-in permet de fabriquer un “nuage” de sons qui évolue selon de nombreux paramètres faciles à modifier. On peut en quelques instants, ou presque, générer des ambiances de pluie, un champ de bataille, une foule en délire ou un essaim d’abeilles. Du temps gagné pour enregistrer plus de sons, peaufiner et expérimenter.

Lire aussi l’article Enregistrer les animaux.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *