Nicolas Titeux

Ingénieur du son | Sound designer
Compositeur

De la neige en été : la magie du sound design

par | Déc 9, 2020

Créer le sound design d’un documentaire sur la neige… au mois de Juillet, c’est le défi qui m’a été proposé cet été. La post-production du film documentaire Snow, destiné aux salles IMAX, s’est déroulée en pleine canicule, 6 mois après le tournage. Voici quelques secrets de fabrication sonore.
aaron-burden-XQ-xx4hDEys-unsplash

L’acoustique de la neige

 
Avant d’entrer dans le vif du sujet, quelques considérations acoustiques permettent de mieux comprendre ce à quoi l’on s’attaque.

C’est bien connu, la neige est un très bon absorbant phonique. Le paysage enneigé est souvent silencieux, d’une part car l’hiver la faune est très peu active ; mais aussi parce que tous les sons très rapidement amortis. L’acoustique d’un lieu enneigé est très proche de celle… d’un studio d’enregistrement. Ça tombe bien puisque c’est là que se déroule le post-production d’un film.

La neige est source d’une grande variété de textures sonores. Fondue, gelée ou épaisse, elle est tantôt gluante, croustillante ou craquante. Lorsque la neige est poudreuse, les bruits de pas sont grandement atténués à la source. Les aigus sont filtrés et les basses subsistent, d’où ce craquement sourd caractéristique :

Les flocons qui tombent sont légers et n’ont pas autant d’énergie cinétique que les gouttes de pluie. Cela explique pourquoi la neige qui tombe est aussi silencieuse, aux alentours de 15-20 dBA. Le volume de ce son est proche du bruit propre des micros électrostatiques les plus sensibles. Il est donc très difficile d’enregistrer des flocons sans récupérer de souffle.

 

sound design neige

Trouver des sons de neige en été

 
En été, le seul endroit où l’on peut trouver de la neige est un congélateur, ce qui est un peu léger pour sonoriser un film entier.

Mon premier réflexe a été de parcourir mes différentes banques de sons et de faire un état des lieux de mon stock. J’ai rassemblé des sons de neige que j’avais enregistrés chaque hiver durant les 10 dernières années, sans que je sache à l’époque à quoi ils pourraient me servir. J’ai également rassemblé les sons non-utilisées que j’avais enregistrés à la montagne pour le film d’animation Settling.

Pour enrichir ma palette de nouvelles textures de neige, je me suis procuré la banque de son Falling Snow de Thomas Rex Beverly, un preneur de son talentueux basé en Amérique de Nord.

J’ai aussi fait plusieurs essais avec des recettes classiques de bruitage comme de la maïzena dans un sachet. Mais cet effet sonore manquait de finesse et de variété, et ne pouvait pas convenir à un film où la neige a le premier rôle.

snow flake sound design

Synthèse neigeuse

 
Le film Snow comporte de nombreuses séquences avec de la neige qui tombe. Or nous l’avons vu, les flocons n’émettent qu’un son très faible difficile à enregistrer sans bruit de fond. De plus, le film étant mixé en multicanal 5.1, destiné à de grandes salles IMAX, il était nécessaire de retrouver la sensation de la neige qui tombe tout autour de nous avec une qualité de son optimale. J’ai donc choisi de fabriquer des sons de toutes pièces.
 
Au cours des derniers hivers, j’ai enregistré des flocons de neige qui tombent sur plusieurs supports : un blouson, des feuilles mortes… J’avais réalisé ces prises de son en grande proximité pour réduire le bruit de fond, à des fins de sound design. Mais les sons obtenus étaient très focalisés et ne retranscrivaient pas de paysage sonore.
 
J’ai alors utilisé le procédé que j’avais mis au point pour un concours de sound design : j’ai minutieusement découpé, nettoyé et isolé un grand nombre de sons de flocons que j’ai ensuite multipliés et spatialisés grâce à un logiciel de sound design 3D : Sound Particles. Grâce à ce processus, j’ai fabriqué des dizaines de sons d’ambiance de chute de neige, variés, réalistes, et sans bruit de fond parasite.

J’ai également créé dans mon studio des sons à partir de givre et de glace en provenance de mon congélateur : avalanches, neige sur l’eau, grésil… J’ai aussi designé des sons plus poétiques tels que des flocons de neige filmés avec un microscope. Voici le son d’une avalanche créé dans mon studio :

Le film Snow sortira en salle en 2021. Lire aussi Sound design et bruitage en documentaire.

Photos by Aaron Burden on Unsplash.

Also Read:
Facebooktwitterlinkedinmail
rss

2 Commentaires

  1. Quentin

    Merci beaucoup pour cette histoire!
    Le sound design est décidement une aventure à part entière!

    Réponse
    • Nicolas Titeux

      Merci pour votre commentaire. Effectivement, et chaque projet est une aventure différente.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by the Sound Story Network